Gestion - Crer votre Blog - Prochain Blog

Flash Media Server vs. RED5

mardi 22 mai 2007 04h08:19 GMT -4.00

Un choix facile à faire quant on a pas les moyens. RED5 Open

RED5 Flash Streaming serverRed5 est un serveur Flash gratuit et libre qui reprend les fonctionnalités de Flash Media Server 2 comme le Streaming Audio/Video live, partage d'objet distant ( Remoting) Syncronisation des données et voire plus. Contrairement à Flash Media Server 2, les applications côté serveur peuvent être écrits en Java mais aussi avec d’autres langages script comme JavaScript, python, ruby.. Il est développé par une large communauté de personnes qui s'efforcent de fournir le meilleur du libre, de l'open source.

Les principaux fichiers de configuration sont basé xml. Plusieurs applications de base sont déjà présent à l'installation permettant de faire des tests. Streaming de webcam, Chat, Videoconférence et Lecteur vidéo FLV. Il y a encore peu de documentation en français mais sa ne devrait pas tarder.


jeudi 22 avril 2010Modifié le

Rdacteur: Patrick Potvin
0 Commentaire [Lire] [Écrire]

HR

Common Gateway Interface (CGI)

dimanche 18 juin 2006 16h20:57 GMT -4.00

Common Gateway Interface

La Common Gateway Interface (littéralement « Interface passerelle commune »), généralement abrégée CGI, est une technologie des serveurs HTTP. Ce dernier, au lieu de renvoyer le contenu d'un fichier (image ou HTML), exécute un programme puis retourne le contenu généré, comme s'il s'agissait d'un contenu de fichier. CGI est le standard industriel qui indique comment passer l'information du serveur HTTP au programme et comment en récupérer le contenu généré. CGI permet de passer des paramètres au programme, de telle manière qu'il en tienne compte pour générer les données. Un exemple classique de paramètre est la chaîne de caractères contenant les termes recherchés auprès d'un moteur de recherche.  
  Une des caractéristiques des programmes CGI est d'être indépendant de tout langage. Même si le langage [...]

jeudi 22 avril 2010Modifié le

Rdacteur: Patrick Potvin
0 Commentaire [Lire] [Écrire]

HR

Python (Un langage réflexif)

dimanche 18 juin 2006 16h16:28 GMT -4.00

Python utilise une forme de typage dynamique appelé en anglais duck typing

Python

Python est un langage de programmation interprété, multi-paradigme. Il autorise la programmation impérative structurée, orientée objet, et fonctionnelle. Il est doté d'un typage dynamique fort, d'une gestion automatique de la mémoire par ramasse-miettes et d'un système de gestion d'exceptions. Dénomination Créé en 1989 par Guido van Rossum, ce langage trouve l'origine de son nom dans la série télévisée humoristique des Monty Python. Le langage est souvent representé par un python même si l'auteur a lui-même expliqué qu'il ne faisait en aucun cas référence au reptile. L'animal étant plus célèbre que le groupe de joyeux comédiens Monty Python, il s'est imposé rapidement. C'est ainsi que le site officiel Python.org utilise également l'icône du serpent.    Intérêt de Python Les langages de scripts comme Python s'intègrent à différents niveaux de la vie d'un logiciel : réalisation d'ou [...]

jeudi 22 avril 2010Modifié le

Rdacteur: Patrick Potvin
2 Commentaires [Lire] [Écrire]

HR

Perl (langage pratique d'extraction et de génération de rapports)

dimanche 18 juin 2006 15h59:50 GMT -4.00

Un langage de programmation utilisé dans Linux

PerlPerl (Practical Extraction and Report Language ou langage pratique d'extraction et de génération de rapports ; ce nom est un rétro-acronyme) est un langage de programmation créé par Larry Wall en 1987 et reprenant des fonctionnalités du langage C et des langages de scripts sed, awk et shell (sh). On écrit généralement le nom de ce langage avec un P majuscule pour désigner le langage et un p minuscule en parlant de l'interpréteur : « seul perl analyse correctement Perl. » Le but Perl est né du besoin de disposer d'un langage optimisé pour l'extraction d'informations de fichiers textes et la génération de rapports. Voici quelques-unes des devises qui lui sont couramment associées :

  • There Is More Than One Way To Do It (TIMTOWTDI) qui pourrait se traduire par Il y a plus d'une façon de le faire.
  • Perl : la tronçonneuse suisse des langages de programmation.
  • Perl : l'assistant idéal des administrateurs de système.
Sa souplesse autorise l'emploi de plusieurs modèles de programmation : programmation procédurale, programmation fonctionnelle et POO.
  • Les puristes moyens de l'OO ne considèrent pas Perl comme un « vrai » langage objet
  • les puristes stricts, eux, ne considèrent aucun autre langage que Smalltalk ou Common Lisp, où tout est objet, comme "vrais" langages objet.
Les moyens Perl vise la commodité pour le programmeur (existence de raccourcis qui le font qualifier de langage "diagonal") plutôt qu'un souhait esthétique d'architecture stricte (langages « orthogonaux »). Perl est considéré surtout comme un langage de script et a été qualifié de "ciment assurant la cohésion du web", étant un des langages CGI les plus populaires. Compte-tenu du rôle qu'a eu Perl dans le développement de la "nouvelle économie", une boutade prêtait à la mairie de New York l'intention de rebaptiser Wall Street du nom de son inventeur, ce qui aurait au moins le mérite de ne pas entraîner du tout de frais pour le contribuable !   Perl a un statut de logiciel libre, distribué sous licence artistique et GPL. Perl est porté sur la plupart des systèmes d'exploitation mais excelle particulièrement en environnement POSIX (Cygwin sous Microsoft Windows, Linux, Mac OS X etc.) ; il devient populaire aussi sous Microsoft Windows sans Cygwin grâce à la facilité d'installation de la distribution gratuite ActivePerl (dont la version 5.8 permet l'usage de l'interface graphique) et d'environnements de développement gratuits comme SciTE. L'intégration dans l'existant   Les programmes Perl sont intégralement portables entre Linux, Mac OS X (ou autre UNIX) et Windows malgré les désignations de fichiers différentes de ces systèmes (Perl remplace tout seul si besoin les « / » par des « \ »). Un exemple du champ d'action de Perl est son utilisation comme script CGI pour faire tourner Wikipedia jusqu'en janvier 2002. Il constitue en effet un bon langage de prototypage.   Perl permet l'usage du moteur d'interface graphiques Tk pour effectuer des entrées-sorties conformes à l'état de l'art. On désigne parfois l'ensemble sous le nom générique Perl/Tk. L'extension Tk est intégrée à ActivePerl depuis la version 5.8 du langage. Le mécanisme Bien que Perl profite de la plupart des facilités d'un langage interprété, à proprement parler il n'interprète et n'exécute pas (aucun interpréteur ne le fait, d'ailleurs) le code source une ligne à la fois. Perl compile d'abord le programme entier dans un bytecode intermédiaire (assez dans l'esprit du code objet Java), l'optimisant au passage, et exécute alors ce bytecode. Il est ainsi possible de compiler un programme Perl en bytecode pour s'épargner les phases de compilation lors d'exécutions ultérieures, bien que l'"interpréteur" reste requis pour exécuter ce code.   Les phases de traduction des noms de variables en adresses, traduction de libellés d'opération en code binaire et de traduction en binaire des constantes exprimées en caractères sont d'ailleurs bien connues depuis le milieu du XXe siècle, puisque ce sont très précisément les trois fonctions principales d'un assembleur. L'avenir proche Perl 6 est en cours de développement. Il tournera dans la machine virtuelle Parrot. Un canular organisé par l'équipe de direction de l'éditeur O'Reilly avec la complicité de Larry Wall et Guido van Rossum (avec annonce d'un livre imaginaire dont l'annonce donnait le fac-simile) a annoncé à une époque la fusion en un langage unique nommé aussi Parrot de Perl 6 et de Python, à la grande panique de certains aficionados des deux langages.   En parallèle, Autrijus Tang, aidé d'un petit groupe de développeurs, est en train de développer un interpréteur Perl 6 en Haskell nommé Pugs. Exemples de code Certaines personnes affirment avec humour que Perl veut dire 'Pathologically Eclectic Rubbish Lister' (collectionneur pathologique de déchets variés) à cause de l'utilisation intensive de caractères spéciaux chargés de sens dans la syntaxe du langage, comme on peut le voir dans cet exemple de programme:   # Un exemple de programme en Perl $message = "À l'endroit : 'camel'. [...]

jeudi 22 avril 2010Modifié le

Rdacteur: Patrick Potvin
0 Commentaire [Lire] [Écrire]

HR

Extensible Markup Language

lundi 27 fvrier 2006 11h33:28 GMT -4.00

langage marquage étendu

XML

HTML (Hypertext Markup Language) a été qualifié de langage prioritaire sur le World Wide Web (www) . Il propose une manière standardisée de créer des pages Internet avec de l’information formatées que l’on peut délivrer aux internautes sans cesse croissant par le biais de l’Internet. HTML  combiné avec HTTP (Hypertext transport Protocol) a révolutionné la manière  dont les gens reçoivent puis envoient des l’information a travers le Web. HTML ce concentre presque en totalité sur l’apparence de l’information, non sur sa structure. XML (Extensible Markup Language) intervient en tant que langage de marquage étendu. XML un langage ouvert en mode text, sois information structurelle et sémantique relative aux données. L’on peut  lui donné le nom de Métadonnées. XML est un dérivé de SGML (Standard Generalized Markup Language), alors que XML a ét&eacu [...]

jeudi 22 avril 2010Modifié le

0 Commentaire [Lire] [Écrire]

HR
    [1] 2 Articles
antérieurs

 Gestion du Blog Conçu par : DynamiqueGestion